AYUMU FORUM TEST


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Yongguk x Lecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pandawan

Invité


MessageSujet: Yongguk x Lecteur    Sam 26 Avr - 13:11

Des larmes coulent sur tes joues rougies par le froid. Tu sais que tu ne devrais pas pleurer, mais il te manque, il te manque tellement... Tu t'inquiètes, tu voudrais le retrouver, pouvoir le prendre dans tes bras, sentir son odeur, voir son beau sourire, son si beau sourire... Mais ça se trouve, tout ça n'arrivera plus jamais. Depuis combien de temps cela dure-t-il ? Depuis combien de temps Yongguk est-il dans son lit d'hôpital, plongé dans un sommeil dont il ne se réveillera peut-être jamais ? Il peut mourir n'importe quand, sa vie ne tient plus qu'à un fil, tout ça parce qu'il s'est montré trop imprudent, tout ça parce qu'il s'est trop surmené et que son cœur a fait des siennes. Tu ne sais même pas précisément comment il a pu tomber dans le coma, tu ne veux pas savoir, ça te fait trop peur. Tu ignorais ses problèmes de santé, il ne t'en avait pas parlé sûrement parce qu'il ne voulait t'inquiéter, mais à présent tu a l'impression de lui en vouloir, alors que tu ne fais que culpabiliser en réalité.

Oui, c'est comme si tout était de ta faute, alors que tu n'y peux rien. Et à présent, te voilà, habillée tout en noir comme si tu étais déjà en deuil, à pleurer, seule sur le toit d'un immeuble, à te demander si tu devrais sauter ou non. C'est ridicule. Tu as l'impression qu'il est déjà mort, tu ne veux pas te permettre d'espérer, tu as trop peur d'avoir le cœur encore plus déchiré par la suite. Tu rentres ta tête dans tes épaules et regarde le ciel d'un bleu azur. Il fait froid, des légers flocons de neige virevoltent pour venir se déposer dans ta chevelure. Tu trembles un peu, mais tu ne sais pas si c'est à cause des sanglots ou de la température. Tu ne peux pas t'empêcher de te souvenir. De tous ces moments passés ensemble. De sa voix, de la manière dont il te disait "Je t'aime" en souriant, alors que tu enfouissais ta tête dans le creux de son épaule. Cette façon qu'il avait de te regarder, de faire tout ce que tu lui demandais comme si tu étais une princesse capricieuse. Il t'aimait, tu l'aimais et tu l'aimes encore... Mais ça fait déjà des semaines que tu n'as pas pu voir ses yeux ouverts, que tu n'as pas pu lui adresser la parole. Tu as l'impression qu'il n'y a plus rien à faire.

La sonnerie de ton portable retentit quelques secondes. Tu soupires, tu ne réponds pas. Tu n'as envie de parler à personne. Quelques secondes passent, puis, de nouveau, le silence. Ce silence qui vide ton cœur, qui te fait du bien et qui te permet de pleurer. Mais de nouveau, cette sonnerie, insistante. Tu soupires et finit par sortir son portable, t'apprêtant à couper la sonnerie. C'est Junhong... Que peut-il vouloir ? Tu t'en fiches, tu raccroches, mais alors que tu t'apprêtes à éteindre l'appareil et le ranger, tu reçois un message. Encore Juhong... Tu soupires mais prends tout de même la peine de lire son message.

"Tu fais exprès de pas répondre ? Yongguk s'est réveillé."

Tu sens ton souffle se faire plus court, les battements de son cœur s'accélérer. Impossible. Impossible.

Tu ne réfléchis même pas, tu te mets à courir en direction de l'hôpital, à quelques rues de là. Un sentiment étrange te serre le cœur. Tu dois le voir, tu en as besoin, tu veux l'embrasser, sentir sa présence... Tu es impatiente, et, étrangement, tu as quand même peur. C'est impossible, impossible qu'il se réveille enfin, que tout s'arrange maintenant alors que tu te sentais sur le point de tout abandonner... Tu comptais les jours, les heures, les minutes, les secondes passées sans lui... Jusqu'à avoir abandonné, quand l'attente s'est faite trop longue, quand tu t'es dit que c'était sûrement trop tard. Et à présent, les larmes coulent à flot sur tes joues, alors que tu viens à peine d'entrer dans l'hôpital. Sans attendre, tu te précipites dans les couloirs, tu connais le numéro de sa chambre évidemment, tu t'y rendais souvent au début, mais tu te sentais trop mal, à chaque fois, pour rester. Tu parviens au bon numéro, enfin. La porte est entrouverte, tu entres dans la chambre à bout de souffle. Ils sont tous là...

Sa famille. Son père, sa mère, sa sœur, son frère... Les membres de son groupe, ses amis, bref, tout ceux qui tiennent à lui, et qui sont importants à ses yeux. Mais tu t'en fiches, pour toi, en cet instant, il n'y a que lui. Il te regarde, et son sourire qui t'a tant manqué illumine son visage. Il a l'air un peu faible, mais il est bien là, bien vivant... Encore une fois, tu sens les larmes t'embrouiller la vue, te piquer les yeux alors que tu te retiens de fondre en larmes. Mais tu ne peux pas t'en empêcher, tu lui sautes littéralement dans les bras, alors qu'il rit légèrement, d'un air heureux qui réchauffe ton cœur gelé.

- Doucement...

- Oppa, je...je... Espèce d'idiot... Tu m'as fait si peur ! Je pensais que... Que...

Tu n'arrives pas à finir ta phrase, tu poses sa tête dans le creux de son épaule comme tu aimais tant le faire, éclatant en sanglots. Tu fais de ton mieux pour t'imprégner de son odeur que tu ne veux jamais oublier, il est le même après tant de temps, et ça te rassure. Il te prend la main et entrelace des doigts avec les tiens, tu ne peux t'empêcher de le serrer le plus fort possible, comme si tu avais peur qu'il sombre à nouveau, qu'il te quitte pour de vrai cette fois-ci. Mais tu sais que ça n'arrivera pas, tu n'y penses même pas... Il est là, avec toi, c'est tout ce qui compte.

- [Prénom], je t'aime... Désolé...

Il n'a pas à s'excuser. Tu souris. Il a toujours été trop généreux, toujours à s'inquiéter pour les autres et à culpabiliser même quand il n'a rien fait. Il est si sensible, il a peur de blesser les autres... Si adorable... Tu veux rester avec lui pour toujours, tu aimerais pouvoir lui dire que tu lui en veux, tu aimerais pouvoir lui expliquer à quel point tu as souffert en pensant à lui, même si rien n'est de sa faute. Mais, à la place, tout ce que tu arrives à murmurer, c'est :

- Oppa... M-moi aussi... Je t'aime...
Revenir en haut Aller en bas
 

Yongguk x Lecteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» besion d'aide language html lecteur de musique !! (Résolu)
» Récupérer le type du lecteur sélèctionné .
» Problème d'écran sur lecteur dvd portable ?
» [Résolu] Lecteur CD et graveur DVD disparus
» [Résolu] Je ne voit plus mes lecteur dans mon poste de travail!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AYUMU FORUM TEST :: FORUM :: Fanfics-